lundi 19 novembre 2007

10 km à pied ça use, ça use ....

Bonjour à tous,

Aujourd'hui, la grève en pratique. Si en allant à la Fac j'ai eu de la chance en attendant que 5 min entre chaque métro, j'ai tout de même du faire un sacré détour. Le retour fut plus sportif avec usage du Tram' et marche à pied. J'ai mis autant de temps qu'en l'absence de grève mais bon je ne ferai pas tous les jours. J'ajouterai que j'ai eu de la chance puisque le tram' est arrivé tout de suite. Enfin bref, amis lecteurs, je souhaitais juste faire passer ce message. Il est temps que la grève s'arrête si en tant qu'étudiant, je peux supporter assez bien la chose. Ce n'est pas le cas d'autres comme les PME pour qui la grève risque d'être plus problématique, voire risque de les mettre sur la paille. Si défendre ses intérêts met d'autres personnes au chômage, je ne vois pas où est la défense de l'intérêt commun.

Certes, amis cheminots, je ne vous considère pas comme des privilégiés, vos rémunérations sont assez faibles pour le démontrer. Non, ce que je dénonce chez vous, c'est votre incapacité à négocier. Ces derniers un comparatif a été fait avec vos camarades allemands. Mais je tiens à dire ceci, en Allemagne la grève ne constitue qu'un élément pour arriver à quelque chose que lorsque les négociations échouent pas un moyen avant de négocier. Je ne crois que prendre les utilisateurs en otages soit le bon moyen, les français soutiennent la réforme. Oui la réforme n'est pas menée avec l'habileté adéquate mais en faisant grève pour garder des acquis comme la retraite au bout de 37,5 années de cotisations est impossible, d'une part pour des raisons démographiques, d'autre part pour des raisons d'équité. Comme l'écrivait Marianne cette semaine, en faisant grève c'est l'équité vis-à-vis des français que vous mettez en grève.

Alors pensez aux personnes qui n'ont que les transports en commun pour aller travailler, et reprenez le travail. Si les négociations se passent mal, je serai alors parmi ceux vous soutenant pour refaire grève, mais en attendant retrouvez la raison.

Aucun commentaire: