dimanche 16 mars 2008

Résultats du 2ième tour : continuer ou partir ?

Vous le savez, le MoDem n'a pas eu la tâche facile lors de ces municipales. On peut lire ici et là ce Lundi que François Bayrou s'est trompé, qu'il faut s'allier avec la droite et que le salut du MoDem viendra du centre-droit. Ces propos viennent de Jean Arthuis, du président de l'UDF-MoDem de la Drôme.
Eh bien, laissez moi vous dire messieurs que vous vous trompez. Certes ces municipales ne sont pas un franc succès et ne sont pas concrétisées par un gain de villes importantes. Mais celles ont été le moment de semer les graines du MoDem, force qui entend s'imposer dans le paysage politique français. Certes, la tâche sera dure, François Bayrou l'a rappelé et le fait encore. Comme il a déjà pu le dire "après le désert, j'ignorais qu'il y avait encore du désert". Mais il a aussi dit qu'avant sa volonté de mettre sur pied un centre indépendant qu'il était "conformiste" et que la première syllabe pesait lourd.

Non, messieurs, l'avenir du MoDem ne se situe pas au centre-droit, il se situe au centre. Un centre indépendant, un centre libre ! Certes, cette démarche demande de la volonté et des efforts, mais elle n'est pas inutile, elle est nécessaire à la moralisation et à la responsabilisation du milieu politique français, le score de François Bayrou aux présidentielles de 2007 est là pour le prouver. Alors oui, ces municipales n'ont pas constitué le succès que beaucoup escomptaient. Je suis aussi déçu du peu de succès rencontré. Cependant, le MoDem est un parti en construction et derrière les paillettes des grandes villes, dans les campagnes ou comme simples conseillers municipaux, le MoDem a créé des brèches dans le bipartisme français qu'on tente de nous imposer.
La loi électorale actuelle lui est fort préjudiciable mais nous pourrons le surmonter grâce à nos efforts. Au nom de tous ceux qui ont rejoint François Bayrou grâce aux MoDem, je vous dis à tous, amis démocrates : COURAGE !!!

Aucun commentaire: