vendredi 14 mars 2008

Le MoDem, l'arbitre ?

Le MoDem est-il pour ce second tour, l'arbitre de ces élections municipales ? Dans nombre de villes, il semble que oui. On peut dès lors s'interroger sur la stratégie d'alliance de ce même parti un coup à gauche, un coup à droite, un coup rien du tout.
En fait, le raisonnement de bon nombre de personnes et notamment des analystes politique se fait sur des anciens schémas qui sont le PS+ ses alliés (PC, Verts) et l'UMP+ ses alliés (Nouveau Centre, MPF). Mais depuis l'année dernière et les 20% de François Bayrou aux présidentielles, un nouveau parti est né le MoDem. Ce mouvement entend sortir des schémas traditionnels ce qui se vérifie. L'analyse ne doit plus reposer sur 2 blocs (gauche et droite) mais sur 3 blocs (gauche, droite et centre). En effet, lors de ces municipales si l'on prend uniquement les villes où le MoDem était présent il a réalisé une moyenne de 15%, ce qui n'est pas négligeable surtout pour un parti en pleine construction qui doit refaire ses réseaux d'élus dynamités par le Nouveau Centre, et l'on sait tous l'importance de ces réseaux.

On remarque donc qu'un nouveau courant indépendant marque le paysage politique français et il est logique qu'en se trouvant entre la droite et la gauche, il s'allie tantôt avec l'un, tantôt avec l'autre. Le but de tout mouvement politique étant d'avoir un maximum d'élus tout en faisant passer ses idées, je ne trouve pas cela choquant, je trouve même que c'est une forme de respect de la part envers les électeurs modérés qui estiment que les idées du MoDem se doivent d'être prises en compte quelque soit la couleur de la majorité sortante.

Ainsi, on peut dire que cette nouvelle approche est logique. La politique de M. Delanoë qui entend rassembler tous les parisiens, l'est beaucoup moins. Il dit souhaiter le rassemblement des parisiens mais exclut en même temps de gérer la ville avec le parti qui est arrivé 3e lors des municipales. Bref, il semble que parfois, le manque de clarté ne soit pas là où on le pense !!!

Aucun commentaire: