lundi 8 juin 2009

Européennes 2009 : La déception.


Bon ben, on s'est pris une veste. Il fallait bien que ça arrive. Dans ma courte vie politique, c'est ma deuxième après celle des législatives. Si la première comme toute première fois m'a marqué, celle-ci que j'ai moins ressenti personnellement est toutefois plus importante si on réfléchit bien. Alors qu'aux législatives, nous étions assommés sans véritable structure, cette fois nous avions et les militants et l'organisation, malheureusement plusieurs facteurs en ont décidé autrement.


Grand vainqueur : l'abstention.
On l'oublie un peu puisqu'on ne compte que les suffrages exprimés mais le 1er parti de France, c'est l'abstention. Près de 60% de nos concitoyens se sont abstenus, c'est beaucoup. Et parmi eux, nombreux sont ceux qui ne sont pas allés voter par rejet de la politique sarkoziste. On est loin du plébiscite annoncé.


L'UMP reste forte avec 28-29% des voix.
Autre gagnant de ce scrutin, le parti présidentiel. Avec 28-29% des voix, l'UMP arrive très largement en tête de ce scrutin. Toutefois, alors qu'à l'UMP, on annonce que c'est la politique du président que les gens approuvent, on en est bien loin. Toute la majorité réunie fait ce score, et pas uniquement l'UMP, c'est bien faible quand on dit représenter la majorité des français. Mais il faut reconnaître que l'UMP a réussi à rassembler son électorat.


Le PS, la débandade.
Au Parti socialiste, c'est la débandade, le parti perd 13% par rapport aux dernières européennes. Benoit Hamon n'est même pas réélu. Le manque de projet a, selon moi, clairement pesé la dessus.


Europe-Écologie, la surprise.
Bravo aux Verts pour cette percée, cela montre l'importance des enjeux écologistes pour les électeurs qui sont allés voter. Les Verts ont tout misé sur la communication et ont eu raison en un sens. Si la polémique avec François Bayrou a joué, elle a été supplanté par un autre évènement. Cet autre évènement, c'est la diffusion du film de Yann Arthus-Bertrand "Home", 2 jours avant le scrutin. Alors certes, on peut dire que c'était pour la journée de l'environnement, etc.. Mais ne soyons pas dupe, cette diffusion, 2 jours avant un scrutin majeur où les Verts peuvent faire un bon score grâce à la proportionnelle, n'est pas un hasard. C'est même un coup mûrement réfléchi. On voit bien ici la reprise en main de l'audiovisuel public par l'exécutif.
Ensuite, que faire pour les Verts. Parti taillé pour les européennes, les Verts ne tiendront pas le choc des régionales par manque de base militante mais aussi car le scrutin européen permet de voter pour une cause, en l'occurence, la cause écologiste et cela ne se retrouvera pas aux régionales.


Le MoDem, la déception.
Je dois le dire, je suis extrêmement déçu par le score du MoDem à ces européennes. Mais cela nous montre une chose, nous devons mettre en avant des personnalités comme Corinne Lepage, Jean-Luc Bennahmias ou encore Yann Wehrling. Ces dernières, insuffisamment mises en valeur doivent être poussées pour être mises sur le devant de la scène. François Bayrou doit revoir sa stratégie et agir en fonction de la veste que nous venons de prendre. En l'état actuel, nous ne pouvons nous présenter seuls aux élections régionales car sinon, nous exploserions en plein vol.
François Bayrou est toujours le seul dans l'opposition à pouvoir battre Sarkozy mais les régionales sont une étape importante car c'est le dernier scrutin d'ampleur nationale avant les présidentielles de 2012. Mais la défaite de ces européennes, nous oblige à faire des alliances pour passer les régionales et réussir à battre l'UMP.
Avec qui s'allier ? Avec le PS ? Le PS s'est pris aussi une gamelle lors de ce scrutin mais reste un acteur important. Prendre le risque de s'allier avec, c'est réussir (probablement) les régionales et prendre une sérieuse option sur 2012. Et sinon ?
Avec les Verts ? Avec le score qu'ils viennent de faire, les Verts peuvent prendre leur autonomie et tenter le risque de faire cause commune avec le MoDem pour les régionales. Problème, hormis les europénnes, les Verts ne réussissent pas aux autres scrutins. Bref, l'équation n'est pas simple.

Et vous ? Quelles sont vos réactions ? Que doit être, à votre sens, la suite à donner à ces évènements ? N'hésitez pas à commenter.

2 commentaires:

OVTCHI ET LA PATRIOTE a dit…

Mes condoléances pour la soirée d'hier. J'espère que le réveil n'a pas été trop dur.
En ce qui concerne "Home", crois-tu que l'exécutif sarkoziste a été assez vicieux pour prévoir un an et demi à l'avance la diffusion de ce film dans 130 pays ? Cela paraît un peu gros quand même...
Si les verts ont fait un gros score, c'est avant tout car il n'y a aucune autre alternative crédible à la gauche de Sarkozy. Le PS est en décomposition et le MODEM est déconnecté.

Orange pressé a dit…

Je pense que ce n'est pas un hasard et que ça n'était pas un hasard. Mais comme le mentionne aussi Corinne Lepage, c'était annoncé et nous pouvions faire des choses pour en contrer l'effet.

Le MoDem n'est pas déconnecté mais a mal communiqué, notamment sur le net. Et contrairement au PS, nous avons les ressources pour nous en sortir.