dimanche 7 juin 2009

L'abstention, une honte pour ces européennes.


Après une campagne électorale très courte mais très intense, je suis revenu en Ile de France pour voter. Revenant directement de la gare, j'ai juste pris le temps de poser mes bagages avant de me diriger vers la boulangerie avant d'aller voter. L'absence de baguettes a changé la donne et je me dirigeais donc vers le bureau de vote. Arrivé sur place, je constate que malheureusement la Cour de l'école dans laquelle je dois aller voter est vide. Mauvais signe !

Je rentre dans le bureau de vote et je vois à mon grand regret que la ville a décidé de reconduire les machines à voter. Saleté de machine ! Je montre donc ma carte d'électeur et ma carte d'identité à l'assesseur qui me dit que je peux consulter les listes. Je lui réponds "Merci, mais je sais déjà pour qui voter". Direction donc la machine. Là, procédure habituelle (appel de nom) puis je vais à la machine à voter. 1ière chose, je galère avec le rideau. Une fois l'obstacle surmonté, je presse le bouton approprié. Malgré l'affichage qui confirme le correction de mon vote, je n'ai pas confiance en cette machine. Je valide toutefois. Ensuite, je signe et je sors. Durée de l'opération : 2 minutes. A ma sortie, le bureau est tout aussi vide qu'à mon entrée.

Je ressors avec une amertume et une forte colère. Alors que le Parlement européen est une institution formidable dont les pouvoirs ne cessent d'augmenter, que son influence est forte dans notre vie de tous les jours, que son mode de scrutin est le plus démocratique car il n'y a pas de vote utile mais un choix direct, les français ne vont pas voter. C'est une honte ! Tandis qu'au Liban, les gens ont attendu des années avant de pouvoir voter dans des conditions correctes et que le peuple se bouscule aux urnes. En France, les français font la fine bouche et ne vont pas voter pour montrer leur mécontentement. Méthode absolument inefficace d'ailleurs, puisque les votes automatiques en faveur du pouvoir eux, seront bien présents. Encore une occasion de raté mais surtout un manque de conscience citoyenne et de courage patent !

1 commentaire:

souklaye.sylvain a dit…

European tour 09’
Les bavures à répétition des faiseurs de frontières remettent en question la véracité de la théorie du chef du village national
– stop -
L’interdépendance abusive ou non entre les territoires demeure leur fond de commerce, mais elle est la seule garante de l’unicité de leur l’identité
– stop –
Entre une majorité omnipotente et une opposition fonctionnaire, les extrêmes font office de modérateurs –
- stop –
Quand on consomme des subventions sans acheter la technocratie, on finit par fantasmer le régime des autres
– stop –
À force de nous vendre une Europe humaniste et paradisiaque, on en oublierait qu’aujourd’hui elle est plus une nécessité qu’un choix
– stop –
Entre les accusations dignes d’une cour de récréation et les invectives feutrées, on pourrait croire que la nature du débat est la diversion commune
– stop –
Les élections européennes s’adaptent au buzz anthropophage et au culte de l’immédiateté sans mémoires
– stop –
À la croisée de chemins handicapés par un passif, plus qu’un passé, les options de mutation offertes sont restreintes
– fin –
la suite ici :
http://tiny.cc/mNrCZ