samedi 20 juin 2009

Franck Faveur à Anzin avec les jeunes démocrates du Nord.

Ce vendredi 19 juin 2009, alors que nos amis parisiens de Générations engagées organisaient un débat sur Paris au café L’Imprévu, Franck Faveur, président des Jeunes démocrates venait à la rencontre des jeunes démocrates du Nord. Rendez-vous donc au café Saint-Patrick près de la mairie d’Anzin et à proximité de la station de tramway « Mairie d’Anzin ». Après le résultat des élections européennes, les militants demandait à s’exprimer. Thomas Schröder, référent Jeunes démocrates sur le Valenciennois, avait donc invité notre président national à se rendre dans le Nord pour faire le bilan de la campagne des européennes passée, voir ce qui a marché, ce qui peut être amélioré mais aussi pour accueillir de nouveaux jeunes militants ayant récemment adhéré au MoDem.

Après le traditionnel tour de table avec de Thomas Schröder, référent local, de Jérôme Pouwels, président des Jeunes démocrates du Nord et délégué national JDem à l’accueil, et évidemment de Franck Faveur, président national des Jeunes démocrates ; le débat a pu s’installer. Il était très intéressant de constater que d’entendre ce que disait les adhérents qui avaient suivi la campagne de loin et ne s’étaient pas investi dans la campagne. Ces échanges m’ont permis de voir que la plupart des militants étaient encore dans l’analyse des européennes. Je me suis rendu compte que ma démarche d’être un des pionniers des « Promoteurs » est assez atypique. Quelques-uns comme Christophe Ginisty ou encore quelques membres de Générations engagées sont déjà dans l’élaboration dans la démarche de remise sur les rails du MoDem via des propositions et/ou sont déjà dans les régionales avec des premières propositions pour éviter l’échec électoral de ces élections européennes ; mais pour la majorité des militants, il s’agit encore de surmonter l’échec récent du MoDem.

Lors de cette rencontre, les questions et les thématiques soulevées notamment par nos militants les plus récents (certains ayant adhéré peu de temps avant ou pendant les élections européennes) montrent que le MoDem a les ressources pour surmonter cet échec électoral. L’investissement de terrain qui a été fait durant ces élections européennes n’est donc pas complètement inutile mais des choses doivent être changées afin que notre mouvement reparte du bon pied.

De ce rendez-vous entre Franck Faveur et les jeunes démocrates du Nord, on peut retenir que les jeunes démocrates doivent se remettre en cause sur nombre de points et surtout en revenir aux fondamentaux. Les Verts d’Europe-Écologie ont occupé un positionnement qu’occupait le MoDem à ses débuts, il faut donc nous réapproprier nos valeurs et les défendre sur le terrain.

Aucun commentaire: