dimanche 21 juin 2009

Les Promoteurs. Pourquoi ?

Jeudi dernier, Christophe Ginisty lançait les promoteurs, projet qui vise à faire bouger le MoDem, qui a eu quelques échos dans la presse et qui a été indirectement mentionné dans la dernière émission des Guignols de l’Info de la saison. Corinne Lepage a apporté un soutien clair à cette démarche. Pourtant, il n’y a toujours pas de réaction au niveau de «l’appareil MoDem », c’est dommage. Mais d’abord, les promoteurs, c’est quoi ? Pourquoi lancer une initiative qui pourrait avoir l’apparence d’une fronde. Et mieux, pourquoi ai-je décidé d’être parmi les premiers de ces promoteurs ?


Les promoteurs, c’est quoi ?
Les promoteurs, c’est une initiative qui a l’ambition de rassembler des rénovateurs qui souhaitent remettre le MoDem sur les rails. Le soir du dimanche 7 juin 2009, si tout le monde accusait le coup au 133bis, nous étions tout de même quelques-uns à vouloir relancer tout de suite la machine et la remettre dans le droit chemin. Discutant avec quelques personnes de Générations engagées et d’autres, puis pendant un moment avec Christophe Ginisty, nous avions rapidement passé en revue cette campagne qui nous a mené à un résultat décevant. De cela, nous avions tiré la leçon d’une communication bâclée et d’une campagne pas adaptée qui malgré la débauche d’efforts de terrain, n’a pas marqué les français ou encore l’absence de valorisation de nos propositions en matière écologique et de développement durable. Rapidement, il est apparu nécessaire de coordonner et de fédérer les initiatives des uns et des autres. Christophe Ginisty a choisi de faire cela en place publique et pas en utilisant des moyens existants ce que j’aurai préféré mais dans le fond, il n’a pas tort. Parfois, il faut mettre les pieds dans le plat pour se faire entendre et changer les choses. C’est le sens de cette démarche.


Les promoteurs, une fronde anti-Bayrou ?
Non, définitivement non, les promoteurs ne sont pas un front anti-Bayrou, mieux c’est parce nous croyons que François Bayrou est une personnalité politique qui a un avenir que les promoteurs ont vu le jour.


Pourquoi les promoteurs apparaissent-ils comme une fronde anti-Bayrou aux yeux de certains ?
Pour Nick Carraway, l’émergence des promoteurs est le signe que le MoDem va mal et qu’il est en train de couler. Je suis évidemment d’un tout autre avis. Les promoteurs ne sont pas plus un front anti-Bayrou qu’un signe de mauvaise santé de notre mouvement. C’est au contraire un signe de vitalité, ceux qu’on appelle « les cadres » et les militants les plus engagés (pour certains), veulent que le MoDem tire la leçon de l’échec des européennes, qu’il revienne à ses fondamentaux et qu’il se dote enfin de structures de communications dignes de ce nom. J’ajouterai une prise en compte accrue, permanente et à tous les niveaux des dimensions écologiques et de développement durable, questions trop souvent négligées bien que portées avec force et conviction par nombre de militants du MoDem dont beaucoup ne sont pas militants CAP 21. Créer en quelque sorte l'équivalent de l'article 175 CE du traité de Nice. Car les promoteurs ne sont pas un énième groupe interne qui diviserait le parti, ce n’est pas non plus une structure destinée à renforcer CAP 21 au détriment du MoDem. Non, les promoteurs c’est un regroupement de personnes conscientes de la nécessité d’agir et qui agissent. Par la démarche adoptée, les promoteurs désirent avant tout adapter le MoDem, lui installer une sorte mise à jour logicielle pour réussir les régionales ainsi que les scrutins suivants.


Pourquoi suis-je un promoteur de la première heure ?
Certes vouloir changer les choses, c’est déjà bien. S’inscrire dans une démarche clairement affichée de rénovation telle que celle développée par les promoteurs, c’est différent. J’ai choisi de rejoindre les promoteurs dès le début, d’abord par cohérence avec mes idées. Très investi dans la campagne des européennes, courant d’un point à un autre pour aider et faire campagne un maximum (au point d'y laisser ma santé au sens propre), j’ai été très déçu du résultat. Mais à l’image de quelques-uns, j’ai immédiatement compris qu’il nous fallait nous relever et présenter un projet auquel les français adhèreraient pour les régionales dans un premier. Moi-même, j’ai plaidé pour un rassemblement de ces « reconstructeurs » et fédéré plusieurs initiatives individuelles. Plusieurs projets ont rapidement émergé et sont actuellement en développement de ce fait. Si je ne suis pas d’accord sur tout ce qui est contenu dans la lettre des promoteurs et que je trouve notamment que les questions écologiques ne sont pas abordées suffisamment, je trouve néanmoins la démarche nécessaire et salutaire.

Nécessaire, car j’avais souligné la plupart des problèmes qui finalement nous ont posés problème durant la campagne plusieurs mois avant le scrutin avant même que la campagne des partis ne démarre. Bien que signalés à qui de droit, cela n’avait pas été pris en compte ou très peu.

Salutaire ensuite, car nous avons pris un uppercut qui nous a bien sonné, nous devons réagir rapidement et nous relever. Attendre nous conduirait dans le mur et sera la signal de fin pour le MoDem.
A nous d’agir, à nous de faire.
Rejoignez les promoteurs !

2 commentaires:

Christophe Ginisty a dit…

Bravo pour cette note !!! Sincèrement, je la trouve très intelligente.

CHANTOO a dit…

un grand merci aux promoteurs et à Corinne Lepage qui nous donnent envie de continuer et de rester au modem car nos convictions sont toujours existentes. J'adhère à l'état d'esprit de cette initiative, qui ne peut que nous permettre de ne pas aller droit dans le mur. Gardons espoir mais il y a urgence. J'ai voulu assister au Congrès CAP21 justement pour savoir si je pouvais encore y croire. Courage, volonté, respect et discipline pour mettre en valeur nos valeurs humanistes, développer l'écolonomie et défendre notre démocratie. De tout coeur avec vous, pour vivre autrement!