samedi 29 août 2009

MoDem : Un climat explosif prévisible !

Semaine agitée sur l’Internet démocrate. Après que Christophe Ginisty ait révélé sur son blog une possible alliance PS-MoDem au 1er tour des régionales en Ile de France, Marielle de Sarnez a réagi personnellement par un commentaire (n°97) où elle réfute toute alliance avec le PS au 1er tour, ajoute que c’est aux militants de choisir les orientations politiques générales du Mouvement et qu’elle ne serait pas candidate aux régionales.


Petit résumé de la situation.
Le lendemain, Christophe Ginisty persiste et signe, mentionnant que l’information qu’il a diffusée vient de plusieurs sources différentes de 1er ordre et que donc de ce fait, elle est plus que crédible. Il réaffirme que la stratégie générale pour les régionales a bien été arrêtée et qu’il n’y a plus « qu’à la faire avaler en douceur aux militants ». Réfutant le fait qu’il diffuse de telles informations pour se mettre en avant, déçu que l’on jette aux orties l’idéal de 2007 et que les multiples initiatives qu’il a présenté à François Bayrou n’ait même pas eu une réponse, il se dit décidé de continuer à croire à une prise de conscience.

Ce billet, comme le précédent, déchaîne un torrent de commentaires et même un attribué à Bernard Lehideux. Le ton particulièrement agressif et méprisant enflamme les commentateurs qui s’indignent et le buzz qui commençait à retomber à propos de Marielle de Sarnez remonte en flèche. Les messages sur les blogs se multiplient dans la soirée et dans la nuit, jusqu’à ce que, suite à un démenti personnel de Bernard Lehideux soit publié par Christophe Ginisty suite à un échange téléphonique entre les 2 hommes.


Une conséquence logique.
Toutefois, cela n’a rien de surprenant. Après les élections européennes, les militants se sont exprimés dans des consultations qui ont précédé le Conseil national du 04 Juillet. Suite à ce fameux Conseil national sur lequel, que j’ai traité en long et en large, 9 mesures répondant aux demandes de la lettre ouverte des Promoteurs ont été adoptées. Mais durant l’été rien ou presque ! La mesure la plus simple, la publication d’un ordre du jour et d’un relevé de décisions autour de chaque Bureau exécutif n’a pas été appliquée correctement. L’élargissement du Bureau exécutif national s’est fait dans la précipitation, sans processus de candidature clair, pour répondre à une dépêche AFP et ne pas montrer que les mesures votées par le Conseil national du 04 Juillet ne restaient pas lettre morte. Les 7 autres mesures n’ont pas été mentionnées ne serait-ce que par un bilan d’étape succinct. Aucune nomination ou mesure provisoire n’a été prise pour accélérer la mise en place des cellules logistique, communication et Internet.

Pourtant, des nominations ou des mesures provisoires auraient été plus qu’utile pour préparer l’Université de rentrée et faire le lien entre les mesures innovantes des Jeunes démocrates pour faciliter la participation à ce grand rendez-vous du MoDem et l’appareil plus classique du MoDem. Cela aurait évité que l’on lance un appel pour aider à la préparation de cette Université de rentrée, appel qui fleure bon l’amateurisme. L’existence d’une structure provisoire aurait permis de professionnaliser et de centraliser le processus pour le rendre plus efficace.


Une absence de communication douloureuse.
Ce fait est un des éléments essentiels de la lettre des Promoteurs. Et, force est de constater qu’elle est plus que jamais d’actualité. Complètement négligé et inexistante, ceci amène à un état de fait désastreux non seulement au niveau interne mais surtout vis-à-vis de l’extérieur. Imagine-t-on à l’UMP que le président de la République réponde en personne sur un blog ? Non !
L’ absence d’une équipe de communicants formés et rodés est essentielle et aurait permis de doucher immédiatement le buzz qui est né de ce billet. Bernard Lehideux ou Marielle de Sarnez n’aurait pas eu à réagir personnellement si cela avait été le cas.

Plus inquiétant, cette absence de communication se traduit par une déception et un malaise profond de la part des militants. Il existe en effet un gouffre entre le sommet et la base militante. Les militants n’ayant pas d’informations de la part du sommet, sont obligés d’activer leurs réseaux pour avoir des informations souvent incomplètes. L’opacité qui règne engendre une suspicion malsaine sur tout évènement qui se produit. Le discours de Marielle de Sarnez à Marseille devant le courant de Vincent Peillon est ainsi très mal passé malgré un accueil plutôt favorable de la blogosphère MoDem ainsi que je l’ai mentionné.

A ce titre, le faux commentaire attribué à Bernard Lehideux et les réactions qui s’en sont suivies traduise l’état explosif voir quasi révolutionnaire des militants. Telle une forêt asséchée inflammable à la moindre étincelle, le MoDem n’est actuellement pas au mieux de sa forme. Et ceci, n’est que la conséquence logique de l’absence de communication de la direction. L’été silencieux de la tête du MoDem, ressemble en tout point au silence de l’été 2007. Ce silence et l’effet négatif que cela avait engendré au niveau des adhésions passant de 80 000 intentions à un peu plus 55 000 adhésions réelles, avait déjà été mentionné par de nombreuses personnes dont Christophe Ginisty.


Mêmes causes, mêmes effets.
Ainsi, l’explosion qui s’est propagé sur le net et au niveau militant dans une moindre mesure est révélateur. Il montre non seulement la déception, le dépit et la colère conséquence des deux sentiments précédents mais aussi fait nouveau, la fragilisation de la conviction des militants démocrates et accrédite l’idée que les régionales de mars prochain seront un échec supplémentaire. La question étant de savoir l’ampleur du désastre à venir.

La prise de position de Marielle de Sarnez accréditant l’idée d’un rapprochement PS-MoDem adopté à l’insu des militants, pousse de nombreux militants à remettre en question leur engagement. Le pire dans l’histoire est que cela touche les militants les plus engagés, les plus actifs, les plus fidèles, en résumé les forces vives du Mouvement démocrate. Le fait même que ces militants remettent en question leur engagement et songe soit à quitter le MoDem purement et simplement, soit à voir du côté d’Europe-Écologie ou au mieux à CAP 21 devrait attirer davantage l’attention de la direction du MoDem.


Autre élément révélé par cette semaine mouvementée : on se bat pour des ruines au lieu de se battre pour la reconstruction. Pour beaucoup, le discours de Marielle de Sarnez à Marseille et la vraie/fausse information de Christophe Ginisty ne font qu’officialiser ce qui se dit en sous-main, à savoir : l’objectif de la direction serait de sauver à tout prix le maximum de conseillers régionaux sortants qui à sacrifier au passage une partie de l’idéal de 2007 et une partie des militants.


Le MoDem va-t-il se transformer en une UDF de gauche mais sans élus ?
La question se pose sérieusement. Et vous, qu’en pensez-vous ?


Sur le même sujet, vous pouvez toujours consulter les articles :
- L'avis de Christelle de Crémiers, vice-présidente du MoDem-Paris.
- Le blog d'Antonin Moulart.
- Mon analyse de l'intervention de Marielle de Sarnez.

7 commentaires:

Sylvain Canet a dit…

Et tu peux ajouter mon analyse tombée avant tout ce bazar : http://www.sylvaincanet.fr/2009/08/marielle-de-sarnez-lance-la-rentr%C3%A9e-politique-du-modem.html
Histoire de rester sur la politique plutôt que s'agiter trop vite.

vincent a dit…

Merci pour cette petite phrase :

"les mesures innovantes des Jeunes démocrates pour faciliter la participation à ce grand rendez-vous du MoDem. "

Cela n'est jamais évident à mettre en place, mais je ne suis pas d'accord avec cette phrase :

"Pourtant, des nominations ou des mesures provisoires auraient été plus qu’utile pour préparer l’Université de rentrée ".

Il y a déjà une très bonne équipe au national, qui se défonce 24h sur 24h, qui nous beaucoup aidé et je ne suis pas sur que des nominés auraient vraiment mis les main à la patte dans l'organisation.

Vous ne pouvez pas non plus, tirer à vue aussi facilement et sans savoir, en disant :

"L’existence d’une structure provisoire aurait permis de professionnaliser et de centraliser le processus pour le rendre plus efficace."

La structure existe et elle est déjà très efficace, c'est juste que vous n'imaginez pas la tâche énorme qu'elle a à accomplir et vous voulez toujours, toutes les infos dessuite!

et pour finir, je contredirait encore ta phrase :

"Cela aurait évité que l’on lance un appel pour aider à la préparation de cette Université de rentrée"

D'abord ce n'est pas pour préparer l'université de rentrée, mais pour la faire VIVRE !!!
Je ne sais pas si tu as déjà était bénévole à l'UR, mais si c'était le cas, tu aurais vu qu'il faut énormément de petites mains pour faire vivre un tel évènement ! C'est une histoire de partage mais malheureusement les gens sont de plus en plus égoïstes et refusent de donner un peu de leurs temps :-s.

Vous êtes tous contents d'avoir un militant qui vous accueil à la sortie du train et qui vous explique comment vous rendre à l'UR.
Mais personne ne veux le faire, pour preuve, je n'ai pour le moment que 4 militants (moi inclus) sur les 10 dont j'ai besoin !!!

alors je t'invite à prouver ta bonne volonté à nous rejoindre en appelant le : 01.53.59.20.65.

benoitd a dit…

à noter que la cellule stratégie internet vient d'être mise en place. http://tinyurl.com/ls72uj

quant à l'appel aux bonnes volontés, il a sans doute été un peu tardif, mais il est très difficile de mobiliser les gens pour donner un coup de main, je l'ai vécu l'an dernier et cet appel permettra sans doute un accueil meilleur que celui qu'on avait pu proposer à Cap Esterel.
Bon courage à Vincent et tous ceux qui bossent avant et pendant les UR. et merci en avance à ceux qui se dévoueront pour donner 2h de leur temps sur place.

Orange pressé a dit…

@ Vincent :
Je ne critique pas les volontaires qui donnent de leur temps pour organiser les UR. Ce que je dis c'est qu'il aurait été nécessaire de mettre en place une équipe temporaire avec des professionnels la logistique, ce qui nous aurait permis d'être meilleur.

"La structure existe et est déjà très efficace". Je suis désolé mais non. Comme le dirait Kissinger "What's phone number ?", il y a bien une structure informelle mais elle est loin d'être aussi performante qu'il le faudrait. Et je parle de la cellule logistique en général et pas de la structure spécifique à l'UR.


Désolé mais l'appel pour faire vivre l'UR n'est pas mentionné. L'appel de Marielle est plus flou.

Pour répondre à ta question, non je n'ai pas été bénévole à une UR. Pour la bonne et simple raison que je n'avais pas les moyens d'y aller. Je serai bien venu cette année mais des examens et ma participation à la braderie de Lille me retiennent.

Ce n'est pas parce que je ne participe pas aux UR que je ne fais rien. Lors de chaque grand évènement, je participe à l'organisation activement. Je sais donc pertinemment que trouver du monde pour aider est difficile.
Ensuite, il n'y a pas que les UR. Au même moment, il y a la braderie de Lille, gros évènement où il nous faut être présent. L'année dernière j'y ai passé une demi-journée, sous la pluie ! Au grand meeting de Lille pour les européennes, je faisais parti des quelques rares militants qui ont cramé leur journée pour organiser le meeting malgré la crève, la fièvre et une migraine. Alors même que je participe activement, je me fais engueuler presque tout le temps par une permanente du siège qui malgré mes participations régulières me traite comme le dernier des ploucs. Je n'ai donc pas de leçon à recevoir merci.

Pour résumer, je pense que nous devons nous professionnaliser avec des structures permanentes. Nous ne pouvons plus nous contenter de structures dédiées à chaque évènement qui se défont une fois ceux-ci fini.

@ Benoît :
Enfin une bonne chose, mais comme je le dis depuis un moment, une structure temporaire aurait été utile ce qui nous aurait évité quelques épisodes malheureux.

florian_germany a dit…

ton article est encore une fois bon, et quand tu parles de coeur militant du MoDem quo est désabusé tu ne peut tomber mieux.
En tous cas c'est comme ca de mon côté...
Au plaisir de se revoir à La Grande Motte

l' Orange Verte a dit…

Personnellement je me trompe peut être celà ne m'inquiète pas. Je pense qu'il s'agit là d'un débat démocratique au sein d'un parti. On assez reproché au Modem de n'avoir pas un fonctionnement démocratique pour se plaindre.
Quand à Cap 21 rappelons qu'il est une des composantes fondatrices du Modem. Rejoindre Cohn Bendit et Bové ?? Leur modèle économique de la société c'est quoi ??

Orange pressé a dit…

Le modèle économique de Daniel Cohn-Bendit ? Bonne question.
Voilà, justement un point sur lequel nous avons des choses à apporter !