lundi 23 novembre 2009

Dans la boucle !

Ce dimanche, ciel gris, un peu de temps disponible, l’occasion d’aller au cinéma que je n’avais pas fréquenté depuis un bon moment d’aller voir quelques films sortis récemment. Les élus du jour sont « In the loop » et « Le concert ».


« In the loop », d’Armando Iannoucci.
Le film raconte les coulisses de l’avant guerre en Irak lorsque le Royaume-Uni hésite à partir en guerre aux côtés des américains. Le récit, satirique, raconte les conséquences d’une déclaration hasardeuse d’un ministre qui s’écarte de la ligne gouvernementale et des conséquences que cela sur l’entrée en guerre contre un pays du Moyen-Orient. Si le film doit être pris avec des précautions d’usage, il n’est, selon quelques acteurs du monde politique réel (américain et anglais), pas si éloigné de la réalité que cela.

Ainsi, le film est un véritable cours de jurons de langue anglophone. Le personnage de Malcolm Tucker en est d’ailleurs la caricature puisque celui parsème tellement son discours que l’on se demande s’il arrive à parler normalement. Le personnage est directement inspiré d’Alastair Campbell, directeur de la stratégie et de la communication de Tony Blair de 1997 à 2003, connu pour son habitude à débiter des jurons à la pelle.

D’autres ressemblances avec la réalité peuvent être notées comme celle du personnage de Linton Barwick avec Donald Rumsfeld qui au niveau du visage est assez frappante, je trouve. Le personnage du ministre gaffeur est lui inspiré de Clare Short qui avait promis de démissionner si la guerre était déclaré à l’Irak avant de se raviser puis de démissionner 2 mois plus tard. Détail intéressant, une partie des scènes ont été tournées au 10, Downing Street, la résidence officielle du Premier ministre britannique ce qui renforce encore l’impression de coller à la réalité.

Malgré toutes ces ressemblances, il convient de prendre un peu de recul avec le film et ne pas tout prendre pour argent comptant. Cependant, il faut reconnaître que les personnes de l’ombre du milieu politique, la fiction n’est pas si éloigné que ça de la réalité voir est parfois un peu en-dessous. Quoiqu’il en soit, je vous conseille ce film très divertissant.





« Le Concert », de Radu Mihaileanu.
Film que j’avais envie de voir depuis un moment, le concert raconte l’histoire d’un chef d’orchestre brisé par le régime de Brejnev pour avoir défendu les musiciens juifs de l’orchestre du Bolchoï qu’il dirigeait. Andreï, le personnage en question, devenu homme de ménage intercepte un fax provenant du Théâtre du Châtelet et décide de monter le projet fou de se faire passer avec ses anciens musiciens pour l’orchestre du Bolchoï actuel.

Tout le film est ainsi marqué par la volonté de cet homme de faire aboutir ce qui a interrompu il y a des années par la censure communiste.

Au final, on se retrouve avec un film vraiment émouvant, émotion sublimée par la musique absolument fabuleuse. Je vous recommande d’ailleurs l’achat de la bande-originale du film qui vaut son pesant d’or.



Aucun commentaire: