dimanche 8 novembre 2009

Recherche démocrates activement !



C’est officiel, la date de dépôt des candidatures a été repoussée. Ceci n’est pas réellement surprenant étant donné que François Bayrou en avait lui-même parlé lors du dernier Conseil national le 24 Octobre dernier. Si le principe d’une telle prolongation de la période de candidature à l’investiture démocrate pour les régionales semblait acquise, aucune décision officielle n’avait été prise.

Mais, alors qu’un simple et laconique communiqué aurait suffit, l’annonce de la prolongation de la période de candidature à l’investiture a été justifiée par une raison pour le moins … surprenante. Tellement surprenante qu’elle en est risible. Mais qu’elle est donc cette fameuse raison qui justifie que l’on reporte le délai de fin pour candidater à l’investiture démocrate ? Non, ce n’est pas le manque de candidats ; ce n’est pas non plus l’impréparation qui justifie ce retard, non pas du tout.

La raison qui explique le retard, c’est un retard dans l’envoi de la Lettre démocrate n°4 qui précisait la date de fin de période de candidature. Le Mouvement démocrate de Lot-et-Garonne précise que ce serait un retard postal pour ceux qui n’ont pas Internet. Le retard, le report dans la date de clôture de la réception des candidatures est donc dû à la Poste.
Sincèrement, est-ce le national croit franchement que l’on va avaler cela ?
Il faut être un peu sérieux, la prolongation n’est pas due à la Poste mais bien parce que le nombre de candidats n’est pas suffisant.


Pourquoi nous sortir une excuse bidon ?
Franchement, on se le demande ! Sans dévoiler la réalité à savoir que l’on manque de candidats, il aurait été suffisant d’annoncer le report sans plus de détails ce qui aurait facilement compris puisque tous les mouvements politiques peinent à trouver des femmes pour respecter l’obligation légale de parité. Non, à la place, on nous sort une excuse bidon, un retard de diffusion de l’information auprès d’une partie des militants.

Ce faisant, cette situation qui n’est pas plus grave qu’autre chose traduit une situation préoccupante selon moi. Si j’ai rejoins le Mouvement démocrate en 2007, c’est pour des valeurs, une certaine éthique, l’absence de langue de bois et la volonté dire clairement la réalité de la situation aux français. Or, en tentant de justifiant de telle manière, une situation qui ne demandait pas tant d’attention, la direction du MoDem se ridiculise et prend les militants démocrates pour des imbéciles. Certes, c’est la même chose dans la plupart des autres partis politiques mais ce n’est pas une raison pour continuer de faire de la politique comme eux. Le MoDem c’est un projet pour faire de la politique autrement, une éthique, une autre vision de la société.

Par cet évènement anodin, la direction du MoDem oublie notre projet fondateur. A quelques mois des régionales, je trouve cela quelque peu ennuyeux.

8 commentaires:

Yves Delahaie a dit…

Je serais toi la prochaine fois je ferais un direct en webcam depuis les Conseils départementaux... Nan mais quitte à tout dire (voire n'importe quoi comme dans ce post) vas-y ! Lâche-toi : on voit que tu es quelqu'un de confiance...
Si tu es si critique envers le MoDem, n'hésite pas à voir ailleurs si la pelouse est plus verte.
Tien en parlant de vert...

Orange pressé a dit…

Que me reproches-tu ? De m'en tenir aux valeurs qui ont fondé le MoDem ?
Devrais-je me taire que les problèmes auxquels nous faisons face ne disparaitrait pas pour autant.

Je ne suis pas ton élève et tu n'as pas de leçon à me donner. Quand toute démocratie interne sera supprimée, qui sera là pour dire qu'on va dans le mur et permettre de corriger les choses ? Personne !

Tu parles indirectement des Verts. Tu rappelles ainsi ce que je ne cache nullement, à savoir que je suis favorable à un rapprochement avec Europe-Écologie. Mais EE, ce n'est pas les Verts, c'est un groupement qui se recentre et qui a compris beaucoup de choses que nous avons du mal à intégrer : l'importance du web 2.0, la nécessité d'avoir des équipes de comm' ainsi que l'exigence de prise en compte de la question écologique.

Pendant que nous serons à Arras, on prépare un truc, oh pas grand chose. Juste le sommet de Copenhague sur le changement climatique. Il me semble (et pas qu'à moi d'ailleurs) que nous devrions mieux intégrer cet aspect.
Mais bon, apparemment tu penses autrement...

Yves Delahaie a dit…

Je te reproche simplement d'emettre des commentaires et des jugements parfaitement recevables sur la sphère publique quand ils doivent être exprimés sur la sphère privée.
Même Ginisty qui avait la langue qui le démange l'a compris en quittant le parti.
CQFD.

Orange pressé a dit…

Mais Yves, tu ne sembles pas te rendre compte que le navire a déjà heurté quelques icebergs et qu'un nouveau nous arrive en pleine face.

Pour ce qui est de Christophe, il a expliqué les raisons de son départ sur son blog. Il a fait un choix non en tirant les conséquences de quelque chose, mais juste parce qu'il pense que le MoDem n'est pas réformable. Ce n'est bien évidemment pas mon avis.

Anonyme a dit…

Puisque tu te montres si critique à l'égard du MoDem, et que tu idéalises à ce point Europe-Ecologie, je te suggère de lire dans le blog de Pascal Cobert, son post du 2/11 intitulé : "Qui veut un siège au Conseil régional ?" et les commentaires qui l'accompagnent . Tu verras comment ils font de la politique autrement §

Orange pressé a dit…

J'ai vu l'article en question. Effectivement, c'est étonnant et plutôt surprenant. Néanmoins, un jugement trop rapide ne serait pas constructif. Les Verts et Europe-Écologie peuvent faire des erreurs comme tous les partis. Ajoutons à cela que tout le monde a du mal à trouver des jeunes femmes, et le tour est joué.

Tous les partis ont du mal à trouver des jeunes femmes. Si chez EE, ils utilisent en sus une méthode comme, il est vrai que ça n'arrange pas la situation.

Yves Delahaie a dit…

Tu as cette mansuétude à l'égard des Verts que tu n'as pas pour la MoDem... Intéressant...

Orange pressé a dit…

Ce n'est pas de la mansuétude. L'article mentionné et surtout la personnalité de son auteur sont à prendre en compte. Oui, la méthode est mauvaise et oui, au MoDem on agit différemment.

Oui encore qu'il ne faut pas idéaliser les autres et que l'herbe peut toujours paraitre plus verte ailleurs. On est d'accord sur ce point.

Mais ils ont réussi à s'unifier tandis que nous nous divisons par manque de démocratie interne. A vouloir être trop strict, on ne tient plus rien.

Pour en revenir au sujet de l'article, je n'aime pas être pris pour un imbécile.