mardi 15 décembre 2009

Régionales. Mais où est passé Charlie ?

Aucun lien avec le personnage de dessin animé et de bande dessinée mais plutôt une référence nom de code utilisé par les occidentaux durant la guerre froide pour désigner l’ennemi communiste. Le « Charlie » en question, c’est Corinne Lepage. Enfin, c’est l’impression qu’on en a et c’est aussi ce qui ressort du Congrès d’Arras. Peu désirée au Congrès d’Arras par certains, Corinne Lepage est tout de même venue dialoguer, longuement, avec les militants démocrates au 2e jour du Congrès. Privée de parole dans la capitale artésienne, elle a pourtant été au centre de nombreuses conversations entre militants. Paradoxalement, depuis quelques temps, elle multiplie les entrevues de presse et les émissions. Son agenda, bouclé depuis longtemps, ne laissait pas toutefois pas présager de cette coïncidence plus que surprenante.

Corinne Lepage est la seule eurodéputée démocrate et surtout l’unique députée européenne française faisant partie de la délégation officielle de l’Union Européenne au sommet de Copenhague. De cela, peu de militants en sont cependant informés. Aucune mention dans l’agenda média sur le site national du Mouvement démocrate, aucun courriel « Alerte médias » comme les militants en ont l’habitude d’en recevoir, rien.


Si une erreur est toujours possible, le phénomène a une légère tendance à se répéter ces derniers temps. A titre d’exemple, la semaine dernière, Corinne Lepage a fait au moins 4/5 points médias et plus, rien que le lundi 7 décembre, il y en avait au moins trois. Les 4 vérités sur France 2, une émission sur RFI, des tchats sur le site du NouvelObs, de l’Express, une entrevue sur France 3, des émissions radio, des colloques, j’en passe et des meilleures… Cette semaine est encore plus chargée pour la députée européenne du Nord-Ouest. En pointe sur le sujet, au cœur de l’évènement, spécialiste incontournable, celle-ci n’est clairement pas valorisée à la hauteur de son expertise.


Le MoDem pourtant, gagnerait à la mettre en valeur mais voilà des luttes d’influence au sommet semblent l’empêcher. Enfin, c’est ce que l’on ne peut que supposer. Bien malin en effet serait celui qui déclarerait connaitre toute la vérité sur le sujet.

Reste que passer sous silence les interventions médias et l’agenda de Corinne Lepage n’est pas anodin. Celle que certains n’hésitent pas à la présenter comme une concurrente de Marielle de Sarnez, alors que ce n’est pas le cas, elle ne mérite vraiment pas ce traitement et le Mouvement démocrate tirerait de grands bénéfices à mieux prendre en compte l’approche défendue par Corinne Lepage au risque qu’une partie des militants démocrates les plus compétents et les plus actifs ne quittent le navire en ne reconnaissant plus le travail qui a été le leur pour le MoDem sur la question.

Comme pour Copenhague, le MoDem est à la croisée des chemins. Saura-t-il prendre le bon ?

8 commentaires:

l'Orthodoxe a dit…

Et Corinne Lepage pourrait peut-être expliquer pourquoi depuis de longs mois il n'y a aucune référence au Mouvement Démocrate sur son site...

Orange pressé a dit…

Reprocher à Corinne Lepage son manque de loyauté avec tout ce qu'elle a fait et ce qu'elle fait pour le Mouvement démocrate, voilà qui n'est pas commun !

Remarque : J'ai reposté le commentaire précédent dans son intégralité mais en supprimant le lien vers le site. Les lecteurs sont libres de poster des commentaires mais je veillerai à ce que le débat reste correct et à ce que des redirections fallacieuses ne soient pas mises en place. Vous êtes prévenus.

Anonyme a dit…

Il est absolument certain que Corinne Lepage est ostracisée au sein du MoDem depuis plusieurs mois, pour avoir osé réclamer plus de démocratie interne et plus de respect des adhérents au lendemain des Européennes. Il est tout aussi certain que dans plusieurs départements la "chasse au CAP 21" a été ouverte à la même époque. De ce fait, il y a désormais un mouvement d'éloignement qui s'est traduit par certains accords régionaux passés entre CAP 21 et Europe Ecologie, par la démission de Corinne de son rôle d'animatrice des commissions thématiques, et par sa mise à l'écart progressive, dont Arras a été une manifestation particulièrement claire.

Il me semble que ce sont deux conceptions du parti qui se sont opposées : une conception autocrate et rigide porté par François Bayrou et son premier cercle (celle qui est à l'œuvre dans la désignation des têtes de listes régionales) et une conception ouverte et participative portée par Corinne Lepage, et qui est à l'œuvre dans la création de "Terre démocrate".

Pour ce qui me concerne, je continue de penser que Bayrou sera en 2012 le candidat le plus proche de mes idées. Mais je suis accablé par le gâchis qu'il a été capable de faire en méprisant les enthousiasmes et les bonnes volontés qui l'avaient rejoint, en refusant de s'intéresser à l'organisation du parti, en ne sachant pas déléguer et en laissant libre cours aux petites combinaisons étriquées... bref, en faisant de la politique comme tout le monde.

Corinne pouvait apporter énormément en termes d'organisation et d'écoute de la base, sans même parler de sa légitimité écologique et de sa personnalité consensuelle. Il est vraiment regrettable que la mayonnaise n'ait pas pris. Le MoDem n'a pas fini de payer la psychorigidité de son président. C'est bien dommage.

Daniel Testard a dit…

Comme, dans le commentaire n°3 ci-dessus, "Anonyme" fait une analyse que je partage quasi-intégralement, j'éviterai de le paraphraser et indiquerai simplement que je m'y associe.
Avec regret et inquiétude, je fais en effet, depuis de longs mois, le constat que nombre de nos responsables nationaux et locaux n'ont pas su (ou voulu?) tirer profit, pour le "bien commun", de la dynamique qui était née début 2007 autour de la candidature de F. Bayrou.
Tout n'est cependant pas perdu, mais la pente sera longue et difficile à remonter.... car je demeure persuadé qu'une "3ème voie" reste à construire. Une "3ème voie" que, aux lendemains de mai 68, J. Chaban-Delmas et J. Delors avaient tracée (F. Bayrou y a d'ailleurs fait référence dans son discours de clôture à Arras).

Orange pressé a dit…

@ Anonyme : Tout à fait d'accord.

@ Daniel : On verra mais si ce que tu dis est vrai. Il nous reste encore beaucoup de chemin à parcourir.

JF le démocrate a dit…

T'es quand même gonflé je trouve!

CL est venue à Arras et s'est vue offrir une tribune par FB sous la condition qu'elle se montre "positive" et que pour une fois elle ne critique pas le MoDem. Ce qu'elle a refusé.

Tu oses écrire sur mon blog que si Cap21 NPDC s'allie avec EE au premier tour des Régionales, elle n'y est absolument pour rien.

Alors, moi je vais te donner un lien et j'espère que tu ne l'effaceras pas, parce que tant qu'à faire, j'aimerais bien que tes lecteurs le lisent.

C'est un lien signé Cap 21 NPDC relatif aux marchandages de Cap21 NPDC avec EE, mais bien sûr des marchandages que CL ne cautionne pas...

http://ddata.over-blog.com/xxxyyy/0/00/49/42/pdf/Engagement--partenariat-Cap21-EE-Verts-23-11-09.pdf

gabriel.dagorn@gmail.com a dit…

CAP 21 : le vert à moitié vide ou le vert à moitié plein ?


Si nous saluons le dynamisme et la dévotion des militants de CAP21 envers la cause environnementale, il demeure cependant pour nous, un profond sentiment d’incertitude et d'insatisfaction.

En effet, si CAP21 est effectivement doté de statuts, celui-ci n’a cependant aucun règlement intérieur.
Il est vrai qu’en droit associatif, celui-ci n’est pas obligatoire, mais comment un parti politique ayant pris fait et cause pour la Nature peut-il ignorer que celle-ci à horreur du vide?

Pour combler un tel abîme juridique, CAP21 étant membre fondateur du MoDem, on pourrait dés lors, par quelque jeu d’esprit, en conclure que les règles applicables sont implicitement celles du Mouvement Démocrate.

Quelle est, dés lors, la légitimité de l’investiture des candidats de CAP21 sur les listes d’Europe Ecologie ? AUCUNE !

Outre une compatibilité d’opinion qui, selon des considérations locales, est occasionnellement envisageable, quel crédit peut-on donner à de telles pratiques si les modalités d’investiture sont obscures et ne tiennent compte, ni de l’avis de des militants, ni de l'engagement du parti au sein du MoDem ?

Le MoDem fait un vote consultatif sur sa liste : CAP21 dont certains membres critiquent l’absence de véritables « primaires » au sein du MoDem, ne fait quant à lui aucun vote !

Nombreux sont ceux qui ont répondu à l’appel de Corinne Lepage et ont milité pour un MoDem plus démocratique et moins centralisé mais comment comprendre que leur revendication soit instrumentalisée par des volontés séparatistes au profit d’une tierce faction ?

Que la présidente de CAP21, vice-présidente du MoDem, ait décidé de tomber l'écharpe orange durant les meetings au profit de l'écharpe bleue-vert est une chose. Que l'engagement de nombreuses sections de CAP21 soit désormais favorable à Europe Ecologie en est une autre!
Dans le Jura, le délégué départemental a été désavoué par le vote des militants qui se sont prononcé contre le rattachement à Europe Ecologie et se sont accordé pour rester au sein du Mouvement Démocrate (parti dont CAP21 est membre fondateur). Nous pensons qu'une telle extrémité ne doit pas se reproduire au regard de la sympathie et du respect que nous avons pour le notre, mais afin de l'éviter, il faut que le cadre le permette !

Nous voulons ici défendre l'intérêt de militants qui souhaitent que leur engagement politique ne perde pas sa conviction au profit de l'aléatoire.

Dés lors notre revendication est simple: nous voulons de la clarté pour pouvoir nous situer. Nous demandons que soit réclamé et établi un règlement intérieur qui détermine les conditions d’investiture des candidats qui porteront l’étiquette CAP21. Ensuite, chacun d'entre nous aura la liberté d'en tirer les conséquences qu'il ou elle souhaite.

Vous êtes adhérents cap 21 signez la pétition : http://5870.lapetition.be/

Rejoignez le groupe Facebook http://www.facebook.com/group.php?gid=208938765953

Démocratiquement

Orange pressé a dit…

@ JF le démocrate : JF, tu es gentil mais j'ai eu l'information de l'intéressé en personne !

J'ai vu ce lien. Eh bien, écoute ils font ce qu'ils veulent. Mais en tout cas, Europe-Écologie n'intègrera aucun CAP 21 sur ses listes dans le Nord-Pas-de-Calais. En résumé, beaucoup de bruit pour rien.

@ Gabriel Dagorn : Si vous souhaitez mettre des liens vers des pétitions, je suis d'accord, mettre le texte intégral un peu moins. Cependant, le volume de commentaires étant faible sur ce billet, je le laisse. Merci à l'avenir de ne mettre que le lien et éventuellement un court résumé.