lundi 15 février 2010

Régionales. Une campagne qui roule.

Aujourd'hui, François Bayrou vient dans le Nord-Pas de Calais dans le cadre de son tour de France des régions.


Un Tour des régions, pourquoi ?
Officiellement, c'est pour soutenir les têtes de liste régionales; officieusement, les mauvaises langues diront que ce tour de France des régions a des accents de campagne présidentielle. Et il est vrai que dans le contexte actuel, on aurait tendance à remettre en cause toutes les interventions de François Bayrou en région, la dernière campagne européenne ayant été marquée par une nationalisation excessive qui avait brouillé l'image du Mouvement démocrate.


Quel intérêt donc à venir en régions ?
Certains candidats investis dans d'autres régions ont, il est vrai, un problème de notoriété. Cela ne semble pas cependant le cas en Nord-Pas de Calais où les candidats sont connus, très implantés sur leur territoire et compétents. Bien sur, tout n'est pas idyllique mais la liste menée par Olivier Henno évite les principaux écueils que l'on peut rencontrer ailleurs. Cette liste, contrairement à d'autres, a un mot d'ordre : aux régionales, on parle de la région.


La région, la région, la région !
En faisant une campagne régionale, la liste démocrate dans la région Nord-Pas de Calais tire les leçons des élections européennes de Juin 2009 qui avaient marqué un point bas pour le MoDem. Si Corinne Lepage, notre eurodéputé a pu être critique envers François Bayrou, localement, la situation est bien plus apaisée. Pas de déséquilibre dans la composition des listes comme au PS ou à l'UMP, pas de promesses intenables comme chez les Verts, pas de démagogie comme au FN. Le terrain dans une élection régionale, il n'y a que ça de vrai. En construisant un programme à partir des attentes locales, en consultant les habitants de la région, le Mouvement démocrate a axé son programme sur le désenclavement territorial, le dialogue entre acteurs locaux ainsi que l'importance de traduire l'engagement écologique que nous partageons (et que Corinne Lepage met en avant en nous représentant) par des actes concrets et en n'en restant pas aux paroles.


Le programme de la visite.
Pour beaucoup et notamment chez les Verts, la conversion écologique de l'économie passe intégralement par les transports en commun. Le problème est que l'on ne peut les mettre partout et qu'il faudra toujours un moyen de transport individuel dans des régions rurales. Aussi, c'est dans cet esprit que la visite de François Bayrou est axée ce jour sur l'industrie automobile de demain en rencontrant des entreprises impliqués dans l'automobile électrique et les transports de demain. Il faut en effet bien comprendre que l'industrie nordiste est très importante dans le secteur des transports que ce soit dans l'automobile ou le ferroviaire. A la suite de cette journée chargée, François Bayrou viendra à la rencontre des militants de la région. Si le climat actuel tend à faire ressembler le Nord-Pas de Calais à la Savoie, l'ambiance sera sans aucun plus chaude que les températures. Je serai ce soir à cette rencontre et vous en ferait un petit bilan ultérieurement.

Aucun commentaire: