vendredi 11 juin 2010

Le plus dur commence.

L'évènement sportif le plus important vient de commencer. Pour la première fois dans l'histoire de la compétition, la Coupe du monde de football a lieu sur le continent africain, souvent absent des grandes confrontations mondiales.

Aujourd'hui, ce fut donc aux équipes du groupe A d'entrer dans la compétition. Après un match d'inauguration entre l'Afrique du Sud et le Mexique marqué par l'absence de Nelson Mandela pour des raisons de deuil familial, ce fut au tour de la France de jouer contre l'équipe d'Uruguay.


Des adversaires bien proches.
Point commun entre les deux équipes en bleu, elles sont toutes les deux passés par les barrages après un phase de qualification médiocre ou décevante. Si la préparation ne permettait pas vraiment de jauger les deux sélections, le schéma de jeu envisagé était similaire avec une attention portée plutôt vers la défense.

Le match en lui-même fut assez ennuyeux en 1ière période, l'essentiel pour chaque équipe étant
d'éviter de perdre. On a donc assisté à un jeu basé sur la contre-attaque mais sans réel jeu. Puis, avec l'entrée de Thierry Henry et Malouda côté français, les choses ne sont animées et plusieurs occasions furent la preuve que l'épisode chinois n'était qu'une erreur de parcours. Bien que l'expulsion d'un joueur uruguayen n'ait pas été réellement exploitée, la France a montré quelques belles choses et aurait mérité de gagner d'un petit but aux vues de sa domination sur le cours du jeu.


Un début mais des progrès.
A la fin de la rencontre, on ne peut être que déçu que la France ait ainsi laissé filer 2 points qui pourront avoir leur importance pour la qualification pour les huitièmes de final. Néanmoins, il semble que l'on assiste à un mieux qui traduit peut-être une montée en puissance physique de la sélection tricolore. Si la France doit remercier le public sud-africain pour son soutien face à l'Uruguay, l'équipe devra montrer qu'elle peut produire un jeu bien meilleur pour se mettre à l'abri face à un Mexique qui aura hâte de passer à autre chose après la rencontre contre l'Afrique du Sud.

Aucun commentaire: